Quel siège auto? A quoi un parent responsable fait-il attention lors de l'achat d'un siège enfant?

Qu'allez-vous apprendre de ce post ?

  • Que rechercher lors du choix d'un siège auto ?
  • Quel siège auto pour un bébé, et lequel pour un enfant plus âgé ?
  • Un siège auto pendant de nombreuses années est-il une bonne idée ?
  • Comment ajuster le siège auto au poids et à la taille de l'enfant ?
  • Vaut-il la peine d'acheter un siège auto d'occasion ?
  • Que choisir - un siège auto ISOFIX ou une ceinture de sécurité ?
  • A quoi faut-il faire attention lors de l'ajustement du siège auto à la voiture ?
  • Qu'est-ce qui affecte le confort d'utilisation d'un siège auto ?

En bref

Nous pourrions écrire un gros livre sur le transport d'enfants en voiture et le choix du bon siège auto pour enfants - et nous ne pourrions probablement pas couvrir tout le sujet. Cependant, il y a certaines choses importantes à considérer lors de l'achat. La première est la sécurité : il est préférable de choisir un siège conforme à la norme i-Size (UN R-129) et ayant subi un test de collision indépendant. La seconde : ajustement au poids et à la taille de l'enfant, ainsi qu'à la voiture. Troisièmement : le confort de l'enfant et la fonctionnalité du siège auto.

Quel siège auto dois-je choisir ? Tout d'abord, respecter les normes de sécurité

La première chose à vérifier lors de l'achat d'un siège auto pour enfant, ce sont les homologations. Pour qu'un modèle donné soit homologué à la vente dans l'Union européenne, il doit répondre au moins à la norme ECE R44-04. S'il répond aux exigences qui y sont stipulées, il reçoit l'agrément. Mais attention : cela ne veut pas dire que c'est encore sûr !

La norme n'est pas égale à la norme

La norme ECE R44 04 est peu restrictive et les essais de collision qui la définissent sont obsolètes et inexacts. Un seul type d'impact (collision frontale) est testé, et des mannequins conçus dans les années 1970 sont utilisés pour mesurer les forces qui peuvent agir sur le corps d'un enfant en cas de collision. L'évaluation des « blessures » subies par un tel mannequin lors du test est réalisée à l'aide d'un seul (!) enregistrement de caméra. Tout cela signifie que même les sièges auto les moins chers du marché peuvent obtenir l'approbation ECE R44-04 sans aucun problème.

En réponse à ces faibles exigences de la norme ECE R44-04, une autre norme beaucoup plus stricte a été créée en 2013 - UN R-129, plus connue sous le nom d'i-Size. Pour obtenir cet agrément, le siège auto doit subir des tests beaucoup plus poussés. Non seulement les collisions frontales sont testées, mais aussi les collisions latérales et les capotages. Leurs effets sont mesurés grâce à des capteurs modernes placés dans les mannequins de classe Q, qui reflètent bien mieux le physique de l'enfant que leurs homologues plus âgés.

Les normes ECE R44-04 et UN R-129 fonctionnent désormais en parallèle. En magasin, vous trouverez des sièges auto avec l'une ou l'autre homologation, mais dans un futur proche seule la norme R-129 s'appliquera. La norme ECE R44-04 est actuellement en train de « sortir » du marché. Les sièges auto marqués de celui-ci sont toujours disponibles à la vente, mais les nouveaux modèles ne peuvent plus être homologués selon ses indications.

Des sièges auto éprouvés par des tests de collision indépendants

Certains sièges auto, comme les sièges auto pour bébé Avionaut Pixel, subissent des tests de sécurité supplémentaires. Ils sont menés par des organisations et instituts de consommateurs indépendants. L'un des plus populaires et des plus fiables est le test communément appelé « test ADAC ». Il est organisé par l'agence allemande des consommateurs Stiftung Warentest. Il comprend des tests de sécurité réalisés par l'automobile club allemand ADAC et des tests ergonomiques réalisés par l'ÖAMTC autrichien.

La Stiftung Warentest, en tant qu'organisme indépendant, décide elle-même des sièges auto à tester parmi ceux qui existent sur le marché. Les producteurs, même s'ils se portent volontaires pour la recherche, ne peuvent pas publier leurs résultats. Chaque année, les marques qui souhaitent que leurs produits offrent le plus haut niveau de sécurité possible comptent tranquillement sur leurs sièges pour figurer dans le classement Stiftung Warentest. Les fabricants qui se concentrent uniquement sur les bénéfices, en revanche, s'inquiètent de...

Le test le plus strict est le Suédois Plus Test, qui vérifie un paramètre très important : la force d'étirement qui agit sur le cou d'un enfant lors d'une collision frontale à 56,5 km/h. Si le siège auto ne le minimise pas suffisamment pour empêcher les bobines de s'étirer ou de se casser, il ne sera pas approuvé.

Ce qui est remarquable - le test Plus n'a été réussi jusqu'à présent par aucun siège auto orienté face à la route. Les seuls modèles testés sont ceux des groupes de poids de 0 à 25 kg. Vous ne pouvez pas obtenir ce certificat pour un siège auto du groupe des soi-disant porte-bébés et enfants plus âgés (rehausseur de dossier haut et rehausseur - pour les enfants pesant plus de 25 kg ou mesurant de 40 à 125 cm).

Ce test, contrairement aux tests ADAC, est volontaire et tout producteur peut en faire la demande. Seuls les meilleurs modèles RWF (sièges auto orientés vers dos à la route) répondent aux normes élevées du Plus Test. Chaque produit qui a réussi ce test peut compter sur la note de sécurité 5 étoiles la plus élevée dans les tests ADAC. Lorsque vous achetez un siège auto avec un badge Test Plus doré, vous pouvez être sûr de choisir le modèle le meilleur et le plus sûr pour votre enfant.

Cela vaut la peine de commencer la recherche du siège d'auto pour enfant parfait en sélectionnant quelques modèles et en comparant les tests qu'ils ont réussis et leurs résultats.

Quel siège auto dois-je choisir ? Catégorie de poids

Les sièges d'auto sont le plus souvent divisés par catégories de poids. La norme i-Size a également introduit une division supplémentaire en raison de la taille. Cela permet aux parents de saisir plus facilement le moment où l'enfant grandit hors du siège auto. Toutefois, la classification des sièges auto en fonction du poids reste la plus courante.

Sur cette base, on distingue les sièges auto :

  • pour les nourrissons : 0-10 kg (groupe 0) ou 0-13 kg (groupe 0+) - de 40 à env. 80-85cm,
  • pour les enfants de 9 mois à 4 ans (groupe I) : 9-18 ou 9-25 kg - jusqu'à 105/125 cm,
  • pour les plus grands (groupe II/III) : 15-36 kg - 100-150 cm,
  • sièges auto universels (groupe I / II / III) - 9-36 kg

Sièges auto pour bébés - de 40 à env. 80-85 cm (0-10 / 0-13 kg)

Le premier groupe, 0/0 +, comprend les sièges auto destinés aux plus petits - de la naissance à l'âge d'un an environ. Ce siège auto peut être retiré de la voiture et utilisé comme porte-bébé. Il est monté dos à la route (obligatoire !), ce qui augmente la protection contre les blessures dangereuses en cas de choc et de freinage brusque.

Puisqu'il est impossible d'essayer un bébé pour le siège auto 0/0 + (car il n'est pas encore né ;)), au stade de la sélection, vous devez vous concentrer principalement sur sa conception et son adaptation à la voiture, car et compter sur l'expérience du vendeur. Tout d'abord, le modèle choisi doit tenir dans la voiture, ce qui n'est pas toujours évident. Bien que les sièges auto pour bébés de 0 à 13 kg puissent être utilisés par des bébés âgés de quelques jours seulement, le siège auto lui-même prend beaucoup de place. Il peut donc arriver que vous ne puissiez pas l'attacher avec des ceintures (car elles seront tout simplement trop courtes) ou que l'angle soit inapproprié.

Les sièges auto du groupe 0/0 + sont équipés d'inserts spéciaux pour nouveau-nés, qui sont placés sous les fesses du bébé afin que le tout-petit puisse adopter une position appropriée et sûre. La fixation se présente sous la forme d'un harnais intérieur avec des ceintures à 3 ou 5 points. Les deux types offrent le même niveau de sécurité, mais à une condition : que toutes les ceintures soient bien tendues. Les erreurs de réglage sont plus fréquentes avec les harnais à 5 points, et il ne faut pas oublier que tout relâchement excessif signifie une sécurité réduite en cas d'accident. Le harnais 3 points est beaucoup plus facile à serrer correctement.

Sièges auto pour tout-petits - jusqu'à 105/125 cm (9-18 / 9-25 kg)

Une fois que votre enfant est bien assis, il est temps de changer de siège auto. Les modèles 9-18 kg (certains fabricants proposent également des sièges 9-25 kg) sont généralement utilisés par les enfants jusqu'à l'âge de 4 ans ou env. 80-105/125 cm de taille. Selon la loi polonaise, ils ne doivent pas être montés dos à la route. Malgré cela, les experts recommandent aux enfants de voyager dos à la route le plus longtemps possible, au moins jusqu'à l'âge de 4 ans, et de préférence le plus longtemps possible. Un bambin de 2 ou 3 ans n'a pas la colonne vertébrale complètement formée et les muscles du cou sont faibles. De plus, sa tête est très grosse par rapport au reste du corps.

Si un enfant est assis face à la route lors d'une collision, sa tête sans support s'envole inconsciemment vers l'avant - le cou est incapable de la supporter. En cas de voyage dos à la route, les efforts sont répartis différemment : le bambin est « pressé » dans le siège auto, qui absorbe une grande partie de ces efforts, protégeant ainsi la tête et le cou de l'enfant.

Ce n'est qu'à partir de 4 ans environ que vous pourrez commencer à transporter votre bébé en toute sécurité devant vous. C'est le moment de la transformation du corps du bébé. Les vertèbres cervicales deviennent plus stables et la tête cesse de représenter un si grand pourcentage du poids corporel total. Bien sûr, cela ne signifie pas que l'enfant de 4 ans doit immédiatement être déplacé vers un siège auto orienté face à la route. Il vaut la peine que les enfants voyagent dos à la route le plus longtemps possible.

Sièges auto de 15 à 36 kg pour les enfants plus âgés - 100-150 cm de taille.

Le siège auto de ce groupe est le dernier siège que votre enfant utilisera. Cependant, cela vaut la peine de le lui déplacer le plus tard possible. Pourquoi ? Les modèles de 15 à 36 kg (taille de 100 à 150 cm) sont différents des sièges de la catégorie inférieure. Le tout-petit y est attaché avec des ceintures de sécurité. L'objectif principal de la ceinture est d'attacher l'enfant de la bonne manière : sur la poitrine et les hanches, et non sur le cou et le ventre, comme cela se produirait si l'enfant était assis directement sur le siège auto.

Sièges auto universels 0-36 / 9-36 kg

Les sièges auto universels du groupe 9-36 kg (et même 0-36 kg) tentent avec la promesse d'économies. Grâce aux éléments mobiles, ils « grandissent » avec l'enfant - ils peuvent être ajustés au poids et à la taille changeants des tout-petits, de sorte qu'ils puissent les servir à partir d'env. 9 mois jusqu'à 12 ans. Un large éventail, n'est-ce pas ? La question se pose immédiatement : y a-t-il une chance qu'un siège auto adapté à un bébé de 9 mois soit aussi bon pour un adolescent de 12 ans ?

Bien entendu, les sièges auto universels 9-36 kg ont les homologations appropriées. Les experts du secteur déconseillent toutefois cette solution pour plusieurs raisons. Tout d'abord, selon le dicton « Un homme à tout faire est maître de rien », un siège auto universel n'offrira jamais à un enfant une aussi bonne protection qu'un modèle parfaitement ajusté à sa taille, son poids et son physique actuel.

Deuxièmement, l'économie sur son achat peut s'avérer évidente - il faudra probablement le remplacer au bout de quelques années, car il ne résistera pas à un usage quotidien. Le sortir et le mettre dans la voiture, le poser sur le sol, le frotter après avoir versé du jus, en retirant les bonbons et le chocolat fondus... Les sièges auto doivent endurer beaucoup et les chances qu'un modèle reste en pleine forme pendant 11 ans sont vraiment minces.

Il faut savoir que les sièges auto ont une durée de vie spécifique. Les fabricants spécifient différemment cette durée de vie maximale. Certains, comme Avionaut, indiquent 10 ans, d'autres - 5 ans. Il n'y a pas de « date d'expiration » universelle ici, car tout dépend de la qualité des matériaux utilisés. L'usure de certains éléments du siège est tout à fait normale et nous devons tenir compte du fait qu'après avoir dépassé le temps spécifié, il n'offrira pas à l'enfant une sécurité suffisante - même si son apparence ne soulève aucune objection. Cela vaut la peine de s'en souvenir si nous gardons le siège auto après un enfant plus âgé ou si nous voulons le donner à quelqu'un.

Troisièmement, les solutions de sécurité routière évoluent si dynamiquement que ce que nous considérons aujourd'hui comme l'apogée des capacités technologiques appartiendra au passé dans quelques années. Lorsque vous achetez un siège auto pour la prochaine décennie, vous enlevez la chance d'offrir à votre enfant la plus grande sécurité possible.

Et les sièges auto d'occasion ?

Vaut-il la peine d'acheter un siège auto enfant d'occasion ? Les sièges auto proposés aux enchères en ligne ne montrent souvent aucun signe d'utilisation et sont impeccables, et il est tentant d'économiser quelques centaines de zlotys. Mais les experts en sécurité le disent fermement : cela n'en vaut pas la peine.

Lorsque vous achetez un siège auto d'occasion, en particulier auprès d'inconnus, vous ne savez pas ce qui lui est arrivé- vous ne pouvez pas être sûr qu'il n'a pas été impliqué dans une casse ou un accident grave. Cependant, la recommandation est simple : le siège doit être remplacé après chaque collision, car il n'offrira plus à l'enfant une sécurité suffisante, même s'il reste visuellement très beau. Les défauts structurels ne sont généralement pas visibles à l'œil nu, et jusqu'à présent, il n'y a aucun endroit où l'on pourrait vérifier si un siège auto donné est apte à l'emploi.

La seule exception est le siège d'auto utilisé, qui a été utilisé par un ami ou un membre de la famille. Si vous êtes sûr qu'il n'a pas participé à l'accident et que sa date d'expiration n'est pas expirée, il peut également servir votre enfant.

Les meilleurs sièges auto - ISOFIX ou ceintures ?

Une autre chose à laquelle vous devez faire attention lorsque vous choisissez un siège auto est la façon dont il est installé. On en distingue deux : pour ISOFIX et les ceintures.

Le système ISOFIX se présente sous la forme de crochets et de poignées spéciales - les crochets sont situés à la base du siège et les poignées se trouvent dans l'espace entre le dossier et le siège arrière. Le montage est simple, car il consiste à insérer les crochets dans les poignées. Cliquez, cliquez et c'est prêt ! Les sièges ISOFIX sont en outre équipés d'une ceinture TopTether (TT) ou d'une jambe stabilisatrice LoadLeg (LL), qui améliorent leur « tenue ».

De nombreux parents trouvent les sièges auto ISOFIX sont plus sûrs. Ce n'est pas tout à fait vrai. Un siège auto pour enfant correctement installé avec des sangles de harnais offre une protection identique, voire supérieure, à votre enfant, comme le montrent les tests de l'ADAC. Mais c'est vrai - le mot « correct » est le mot clé ici. Les modèles installés sur la ceinture sont plus difficiles et plus encombrants à manipuler. Pour attacher un tel siège auto, une ceinture de voiture est utilisée et, dans le cas des sièges auto RWF et ERWF, des ceintures d'ancrage supplémentaires, qui doivent être enfilées sous les rails du siège auto avant. La difficulté de toute l'opération est que toutes les ceintures sont correctement guidées et tendues.

Attacher le siège auto à la ceinture de sécurité prend plus de temps que l'attacher aux rails ISOFIX et peut être mal fait. Donc, si vous déplacez le siège auto entre deux voitures ou que vous le sortez souvent de la voiture (c'est la norme pour les nouveau-nés), choisissez ISOFIX. Sinon, ne rayez pas les options avec des ceintures. Vous constaterez peut-être qu'il sera mieux adapté à votre voiture.

Ajustement du siège auto à la voiture

Le siège auto doit être ajusté à la taille et au poids de l'enfant, c'est clair. Cependant, l'ergonomie est également très importante, comme décrit ci-dessous, et l'ajustement à la voiture - et les parents l'oublient souvent. Attestations et les notations dans les crashs tests seront inutiles si le siège « s'adapte » mal sur le siège. Lorsque vous essayez un modèle donné pour une voiture, vérifiez que :

  • les ceintures de sécurité sont de la longueur appropriée pour attacher le siège auto,
  • la jambe stabilisatrice dans le modèle avec ISOFIX atteint le sol,
  • les fixations ISOFIX dans le siège auto s'adaptent bien aux poignées du siège,
  • l'enfant a suffisamment d'espace pour les jambes lorsqu'il est assis face à la route,
  • le siège auto s'intègre dans la voiture lorsque la famille voyage complète.

Une installation correcte du siège auto garantit non seulement la sécurité. Elle influence également la bonne position de l'enfant, ce qui se traduit par un confort de conduite.

Commodité - pour un enfant et pour un parent

Un siège auto confortable est avant tout un siège auto bien profilé - celui dans lequel l'enfant prend naturellement la bonne position et ne se penche pas en avant et sa tête ne tombe pas sur la poitrine lorsque l'enfant s'endort. La position correcte soulage sa colonne vertébrale et minimise la pression sur le diaphragme, permettant au tout-petit de respirer librement. De plus, la tête de l'enfant doit être fixée sur les côtés (mais ne pas bloquer le mouvement des épaules) et former une ligne droite avec le torse et le bassin.

Ce n'est pas par hasard que l'ergonomie du siège auto est un problème qui est évalué dans les tests. Le siège auto doit être confortable. Un tout-petit qui est à l'aise, s'assoit tranquillement, ne se penche pas, ne cherche pas à se détacher et ne sort donc pas de la zone de protection, ce qui est précieux pour la sécurité.

Des matériaux appropriés sont également très importants pour le confort de conduite des tout-petits. Recherchez des sièges auto faits de matériaux doux, agréables au toucher et respirant qui n'irriteront pas la peau délicate des enfants, et avec une structure aérée.

Les modèles individuels, selon la catégorie de poids ou de taille à laquelle ils appartiennent, sont équipés de fonctionnalités supplémentaires, telles que :

  • réglage en hauteur de l'appui-tête pour les ajuster à la taille de l'enfant (dans le siège auto Avionaut Maxspace, il y a un trait sur l'appui-tête indiquant son bon positionnement),
  • housses de ceinture souples pour éviter les frottements,
  • inclinaison du dossier réglable (ce sont des sièges auto avec fonction couchage) - particulièrement important pour le confort de voyage des enfants plus grands,
  • pare-soleil dans les sièges auto bébé,
  • la longueur appropriée du siège, ce qui permet au tout-petit de s'asseoir confortablement dans le siège auto,
  • soutien pour les jambes,
  • intérieur spacieux qui vous permet de prendre une position confortable (mais en même temps n'affecte pas le niveau de sécurité).

La sécurité et le confort de l'enfant sont bien sûr les critères les plus importants que nous suivons lors de nos achats. Cependant, il convient également de vérifier si le siège auto sélectionné ne pose pas de problèmes dans l'utilisation quotidienne - s'il est trop lourd, si les ceintures sont serrées sans problème et s'il est facile à nettoyer ou à enlever pour le laver et le mettre le remettre en marche.

Beaucoup d'exigences, n'est-ce pas ? Il est évident qu'un siège auto de 100 zlotys acheté au supermarché ne peut pas répondre à toutes ces exigences. Mais ne vous inquiétez pas - l'achat d'un modèle certifié, qui a reçu des notes élevées aux tests de sécurité, ne doit pas ruiner le budget de votre maison. Consultez sur avioly.com, faites confiance à nos experts et voyagez avec des enfants sans vous soucier de la sécurité !